Rechercher

5 questions à se poser pour vivre la joie au quotidien!

Et si vous aviez déjà tout ce qu'il vous faut pour être heureux?

Si vivre dans la joie était possible dès maintenant?





Pendant longtemps, je croyais que la joie ne s'exprimait qu'à travers le rire. Alors quand je ne riais pas, je ne savais pas que la joie s'exprimait quand même. Et quand j'étais fâchée, triste, en colère, je ne savais pas qu'elle était camouflée mais bel et bien là, tapie derrière d'autres émotions, attendant de pouvoir reprendre sa place.

Aujourd'hui, j'en fais l'expérience de manière quotidienne, dans tout ce que je fais, dans tout ce que je pense et tout ce que je dis. C'est un travail de longue haleine qui me remet sans cesse en question sur ma façon de penser, mais c'est devenu primordial pour moi de le vivre car cela me rend heureuse, tout simplement.

Etre en joie quotidiennement a transformé mes états d'âmes en expérience, a changé ma façon d'aimer mon amoureux, ma façon d'être mère et ma vision de la vie.


Selon mon expérience, nous avons le pouvoir de décider d'être joyeux ou non. Même si nos activités quotidiennes, comme faire les courses, le ménage, les devoirs des enfants, le travail peuvent parfois nous fatiguer ou nous embêter, nous avons la possibilité de modifier notre façon de voir les choses et de transformer notre quotidien. Comment?


D'abord en se responsabilisant. C'est à dire en prenant toujours notre part de responsabilité dans les choix que nous faisons au quotidien.

Par exemple, si je passe tout mon temps à faire le ménage car j'ai un besoin irrépressible de propreté et de rangement (c'est mon cas), alors je peux choisir de pester contre la terre entière car personne d'autre que moi ne le fais, ou, je peux prendre conscience que c'est mon besoin qui s'exprime et que j'en suis responsable, moi. Pas mon conjoint, ma conjointe ou mes enfants. Je peux le faire, ou non. En prenant ma part de responsabilité, je remets mon pouvoir entre mes mains et non celles des autres. Ainsi, faire le ménage devient un choix et non une obligation. Je peux donc le faire avec joie et non dans la souffrance.

En tant qu'être humain, nous expérimentons tous la souffrance dans nos vies. Mais chez certaines personnes cette souffrance disparait plus vite et fait plus facilement place à la joie. Selon moi, ces personnes ont compris qu'elles avaient toujours le choix, qu'elles étaient maître d'elles mêmes et que c'était à elles de décider. Pour celles et ceux qui, d'ors et déjà, auraient envie de me répondre que c'est plus facile à dire qu'à faire, qu'il y a des situations où la joie ne peut pas remplacer la peine ou la souffrance, je voudrais vous demander : quand vous souffrez, savez pourquoi vous souffrez? Et quand vous le savez, avez-vous vraiment envie de rester en souffrance? N'avez vous pas envie de retourner à la joie pour vous sentir mieux? Et dans ce cas, qu'est ce qui vous empêche de le faire?


Notre nature n'est pas de souffrir, notre nature est de vivre la joie. Nous souffrons bien sûr, nous expérimentons des douleurs parfois atroces au cours de nos vies. Je ne remets pas en question la notion de souffrance, loin de moi l'envie de vous enlever cette vérité là, mais nous avons plus de pouvoir que nous croyons. Nous décidons de rester dans cette souffrance, c'est un choix inconscient mais c'est un choix et tant que nous restons dans une position de victime face à elle, la souffrance gagne et la joie reste terrée dans un coin.


Et si on s'alignait enfin avec notre nature? Cette magnifique émotion positive qu'est la joie peut être décidée et peut s'ancrer dans notre quotidien si nous prenons le temps de questionner notre rapport à elle.

"La joie parle. Fais silence en ton cœur et prête l'oreille." Joseph Folliet.

Pour commencer, je vous invite à entrer dans un espace de méditation afin de prendre conscience de ce que la joie représente pour vous et écouter ce qu'il se passe profondément en vous quand vous y pensez. Ce moment est pour vous et il vous aidera à faire de la place à l'intérieur pour saisir votre vérité. Choisissez une position confortable, ça peut être assis sur une chaise ou allongé sur le dos. Commence par fermer les yeux et respirer normalement.. Inspirez par le nez et expirez par la bouche, doucement, sans contraindre votre respiration. Faites silence à l'intérieur de vous. Continuez de respirer ainsi pendant quelques minutes ou autant de minutes qu'il vous faudra pour vous détendre complètement.


Rappelez vous de la dernière fois ou vous avez éprouvez de la joie. Revivez le moment et notez intérieurement ce qu'il se passe en vous quand vous y pensez. Une sensation corporelle, des images, des sons, des odeurs, des pensées.

Quand vous vous sentez prêts à sortir de votre méditation, ouvrez les yeux, notez vos réponses si vous le souhaitez puis répondez aux questions suivantes.


  1. Quelles sont les activités et les pensées qui vous rendent joyeux.ses? Faites une liste sans trop réfléchir de tout ce qui vous met en joie dans la vie.

  2. Qu'est ce qui vous manque pour faire ces activités au quotidien? Notez les raisons qui vous empêchent d'en profiter chaque jour.

  3. Quelles bénéfices tirez-vous à faire des activités moins joyeuses ou à avoir des pensées négatives? Interrogez profondément les raisons qui vous empêchent de changer votre façon de faire ou de penser.

  4. Que pouvez-vous faire pour y remédier et inviter plus de joie dans votre vie? Faites une liste d'au moins 5 solutions que vous pourriez mettre en place dès maintenant.

  5. Avez vous de la gratitude pour la vie que vous menez?


Faites moi savoir en commentaire si cet exercice vous été utile!




20 vues

Posts récents

Voir tout