Rechercher

Le jour où j'ai quitté le salariat...

...j'ai dû quitter Netflix aussi.


Je ne vais pas vous mentir c'est pas tout beau tout rose sur le banc de l'entreprenariat:)

C'est même difficile, souvent angoissant et plein de questionnement et de remise en question. C'est dur et mouillé par toutes les larmes versées quand les résultats ne sont pas atteints, c'est tendu dans nos rapports intimes parce qu'on est concentré sur ça et qu'on en oublie le reste du monde, c'est dur parce qu'on veut montrer que c'est possible sans en avoir la preuve. C'est dur parce qu'on doit se montrer, se dire, se vivre aux yeux du monde pour que le monde sache qui on est, ce qu'on propose, ce que l'on fait. C'est dur parce qu'on se sent seul parfois, c'est dur parce qu'on a pas de sous, c'est dur parce qu'on a peur, c'est dur parce qu'on ne sait pas si ça va marcher. C'est dur parce qu'on peut plus se trouver des excuses.

Mais quelle libération!


Je ne me suis jamais sentie aussi libre que depuis que j'ai quitté le salariat. Libre de faire de ma semaine ce que je veux, libre de dire ce que je veux, libre de recevoir ce que je veux, libre de choisir.


Quitter le salariat était une nécessité pour moi, parce que je ne me suis jamais épanouie dans ce rapport employé/patron. Ce n'est ni ma faute, ni celle de mes patrons. C'est ainsi que je suis faite, j'aime être libre de créer, de vivre à ma façon et je n'ai jamais ressenti cette liberté en étant employée.


Mais pourquoi quitter le salariat pour créer sa propre entreprise?


Chacun à son histoire et ses appétences. Et pour beaucoup d'entre nous, être salarié c'est l'assurance de payer nos factures, de savoir comment l'année va se dérouler, de pouvoir demander un crédit pour s'acheter des biens immobiliers ou même louer un appartement. C'est aussi faire partie d'un projet qui nous tient à cœur, d'une équipe, d'un tout. Quand vous êtes salarié dans une entreprise qui vous plaît, dans un poste qui vous énergise et vous motive, dans un contexte où vous vous sentez puissants, alors le salariat est une aubaine!


Mais la question que je pose aujourd'hui est : est ce que vous êtes salarié parce que vous aimez votre job ou est-ce parce que vous pensez que vous ne pouvez pas faire autre chose?


Vous avez peut-être choisi le salariat parce que c'est ce que tout le monde fait. Peut être parce que vous avez manqué de sécurité enfant et que le salariat vous rassure. Peut être parce que vous ne connaissez pas vos talents, vos ressources et que vous pensez encore qu'une vie créative n'est pas dans vos cartes.


Le jour où j'ai quitté le salariat j'ai dit stop à de vieux schémas chez moi. J'ai dit stop à la procrastination. J'ai dit stop à Netflix. J'ai dit stop à l'impossible. J'ai dit stop à la perte d'espoir. J'ai dit stop à des années de conditionnement personnel et encore plus de conditionnement collectif.


Le jour où j'ai quitté le salariat j'ai dit oui à plus de créativité, plus de courage, plus de peur aussi, plus de joie, plus d'amour envers moi, plus de liberté, plus de folie, plus de magie, plus de bonheur, plus de larmes, plus de spiritualité, plus de foi. Et infiniment plus de développement personnel.


Entreprendre, c'est plonger à l'intérieur de soi pour comprendre qui on est et ce que l'on veut faire exactement. C'est assoir son pourquoi. C'est devenir le créateur de son univers.

Et qui dit création, dit responsabilité. Et je vais vous dire, le plus dur c'est cette partie là.


Créer à partir de vos idées, de vos mains, de votre âme ça vous pousse à vous responsabiliser dans ce que vous faites, ce que vous dites, qui vous êtes et qui vous voulez être. Vous n'avez pas le choix que de regarder vos talents et vos défauts, de voir l'ensemble. Certains peuvent être freiné par cette crainte là. D'autres n'ont aucune peur et y vont quoi qu'il arrive. Mais je vous demande : y'a t il un projet de cœur que vous ne vous autorisez pas à vivre parce que vous avez peur? Parce que vous n'y croyez pas pour vous? Parce que vous pensez que c'est impossible?


Si c'est le cas, il est peut être temps de s'interroger sur ce que vous aimeriez vivre. La vie est courte et éphémère, ne restez pas coincé par la peur! Si votre cœur vous dit d'aller chercher autre chose, un autre poste où une reconversion, écoutez le!


Comment créer son entreprise en étant sereine?


Maintenant. Quand vous quittez votre job salarié sans avoir d'argent de côté ou du chômage ou autre (comme moi) il y a le risque que vous vous retrouviez coincé à un moment donné, peut être même forcé de reprendre un poste à temps plein pour manger vos épinards.


Pourquoi? Parce que pour certaines personnes trouver des clients qui payent c'est plus facile que pour d'autres, que nous sommes tous et toutes différents et que n'avançons pas au même rythme.


Mais une entreprise sans clients réguliers est une entreprise qui ne va pas tenir dans la durée.


Que pouvez-vous faire aujourd'hui pour vous aider dans le lancement de votre projet? Quelles actions concrètes pouvez-vous mettre en place maintenant pour faire avancer votre reconversion par exemple? Que pouvez-vous faire dès maintenant pour que votre succès soit inévitable?


Vous faut-il des compétences supplémentaires? Une formation? Une aide financière? Un accompagnement?

Vous vous devez d'être réaliste. Vous le devez à votre business aussi. Etre réaliste, ici, ne veut pas dire oublier votre passion ou votre mission de vie, ça ne veut pas dire arrêter de croire en vous ou en vos rêves, ça veut dire, regarder votre réalité actuelle en face et agir avec elle et non contre elle.


Quand vous réagissez, vous agissez contre le flow, contre la fluidité.


Agir c'est partir du dedans pour poser des actions à l'extérieur. Vous faire connaître, montrer qui vous êtes, expliquer votre vision des choses et pourquoi vous faites ce que vous faites, vendre, communiquer. Agir c'est juste faire. Réagir, c'est prendre comme point de départ l'extérieur. Je réagis quand mon action n'est pas dictée par mon cœur, je réagis quand mon action est dictée uniquement par le résultat que je veux obtenir, je réagis quand mon action ne me semble pas fluide mais forcée, je réagis quand je fais les choses à contre cœur, quand mes actions sont dirigées par des croyances. Je réagis quand je ne réfléchis pas avant d'agir.


La clé ici est de rester connecté à votre cœur dans toutes vos actions mais en vous gardant de faire pour faire. Quand ce que vous faites vous permet de communiquer votre message, c'est une action. Si ce que vous faites est en rapport avec ce que d'autres font parce que ça marche pour eux, c'est une réaction.


Je suis convaincue que nous avons tous des capacités créatrices mais nous les ignorons en grandissant. Revenir à cet état de créativité est vraiment merveilleux et libérateur mais il doit s'inscrire dans une réalité tangible pour exister. Et cette réalité tangible implique d'avoir de l'argent et des ressources pour vivre.


Plus vous serez aidé au lancement de votre projet, plus vous avez des chances pour le voir aboutir!


Oser le grand saut


J'ai crée mon accompagnement Oser Le Grand Saut dans l'optique d'être à vos côtés dès le début de votre aventure entrepreneuriale afin de vous éviter les écueils auxquels vous pouvez faire face au début.


Se lancer est le premier pas!

Sabrina Amidi

Coach pour jeunes et futures entrepreneures











14 vues

Posts récents

Voir tout