Rechercher

S'éveiller à soi et trouver sa voie(x)


J’ai envie de connecter avec plus grand que moi, mon cœur et mon corps m’invite à lâcher quelque chose de la vie terrestre, de la vie groundée, de ce qui m’attache ici. Je sens une impatience interne à m’élever encore plus haut, comme si j’étais faite de plus, que je le savais, le ressentais, le demandais presque. Et la porte s’ouvre.


Cette impatience me déroute. Qu’est-ce-que j’attends de plus? Pourquoi? Qu’ai-je à découvrir de moi, du monde si j’ose m’abandonner aux mains de l’invisible?

Je me sens émue, sans cesse, touchée à un niveau subtil, en pleine croissance comme si j’étais toute neuve, toute nouvelle malgré mes 40 ans de vie.


Là où auparavant l’image était si importante, je me surprends à réaliser à quel point je m’en fous. Je m’en fous de celle que les autres ont envie de voir. Je m’en fous de ne pas être celle que l’on attend. Je m’en fous de paraître perchée en écrivant ces mots.


J’ai envie de connecter avec mon essence car c’est ce que mon cœur me demande de faire. Il n’y a rien de plus à y voir, si ce n’est un appel vers quelque chose de subtil, qui me dépasse et en même temps qui a toujours été là. Je crois que je vis un éveil de conscience.


Et ce que je trouve beau aujourd’hui, c’est la confiance que j’ai développé que tout va bien. Que tout ira bien. Que je n’ai plus besoin d’être freinée quand j’ai peur, que je peux y aller, qu’il n’y a pas d’obstacles. Car je m’en fous. Je m’en fous de l’image de moi. Ce que je veux c’est kiffer. Kiffer la vie physiquement, kiffer la vie énergétiquement, kiffer la vie mentalement, kiffer la vie spirituellement, kiffer la vie émotionnellement.

Sur tous les plans, je veux juste aimer ce que je suis, aimer ce que vous êtes, aimer ce qui existe et m’autoriser à aimer encore plus.


Quand ma fille est venue au monde je ne savais pas que ça allait enclencher chez moi tant de désir de beauté et d’amour.

C’est tellement beau de la voir grandir, ça m'émeut tout le temps. Tellement beau de la voir choisir ce qu’elle veut, ne veut pas, si elle est d’accord qu’on lui parle d’une certaine manière ou non, si elle est d’accord qu’on lui donne des ordres ou non.

Je suis vraiment subjuguée par sa beauté naturelle, ses élans vitaux, ses qualités, ses dons déjà présents.

Et je me souviens grâce à elle, que nous aussi les adultes nous avons le droit d’être comme ça. On a le droit de nos élans. C’est vital justement. On a le droit de chercher la beauté, dans nos gestes, dans nos paroles, dans notre monde.

On a le droit de rencontrer nos compétences, nos ressources à nous, nos capacités.

On a le droit d’être qui on a envie d’être. Et on a le droit de changer d’avis.


L’expérience d’éveil que je traverse aujourd’hui, a débuté quand je me suis autorisée à accompagner d’autres femmes à créer leur vie sur mesure.

Quand je me suis autorisée à suivre mes élans. Quand je me suis autorisée à poser mes limites. Quand je me suis autorisée à dire la vérité. Quand je me suis autorisée à écrire et à être lue. Quand je me suis autorisée à dire non à ce que je n’aime plus pour dire oui à ce que j’aime le plus.

Je ressens un appel à plus grand, plus de vie, plus d’impact, plus de contribution. Et je sens que je n’ai plus envie de me contenter.


J’ai envie de vous aider à retrouver cette partie de vous. Cette partie qui s’impatiente, qui attend que la porte s’ouvre, qui se languit d’émerger. Elle est là, elle frissonne en vous, elle veut parler, elle veut vivre, elle veut se libérer. Laissez la sortir. Faites un premier pas.


Mais vous me direz, Sabrina, comment je fais pour savoir quel pas je dois faire et ce que je veux, qui je suis, ce que je veux être, ce que je veux vivre etc.?


Respire. Ferme les yeux et respire. Ferme les yeux et écoute. Ferme les yeux et entend ce que te dit ton cœur. Je sais, ça peut paraître un peu gnangnan de parler comme ça, moi aussi ça peut m’agacer parfois mais c’est fucking true! Ecoute ton cœur! Arrête de chercher la validation extérieure de tes désirs et de tes élans, trouve la en dedans!


C’est toi qui sait. Tu sais mieux que moi, tu sais mieux que ta mère et ton père, tu sais mieux que tes amis, que ton psy, que ton mec, que ton prof de yoga, que ta coach. C’est toi qui sait.

C’est avec toi que tu dois parler.


Et si tu manques de confiance, sache que quelqu’un sur terre a confiance pour toi:)

Je crois en vous, celles et ceux que je ne connais pas encore, j’ai confiance pour vous.

Mais rien ne peut émerger si vous ne passez pas à l’action.

Faites un premier pas. Celui dont vous avez envie mais qui vous fait un peu peur. Vous l’avez entendu “sortir de votre zone de confort” sûrement plein de fois. Et je vous le dis, la clé est là. C’est en sortant du confortable, de ce que l’on connaît par cœur qu’on se dévoile vraiment à soi et au monde.


Si vous faites toujours la même chose, vous aurez toujours le même résultat.


Alors aujourd'hui, décide de faire une chose différente. Et puis encore une, puis une autre. Et continue.


Souviens-toi, tout est possible.


Sabrina Amidi Coach du changement et de la transformation







16 vues

Posts récents

Voir tout