Rechercher

Illusion vs réalité

Changement de perspective

En cette fin d'année 2021, il me semble important de faire le bilan sur cette expérience planétaire incroyable qui nous relie tous.


C'est un tremblement de terre intérieur et extérieur qui s'est produit. Les fondations auxquelles nous étions profondément attachées s'effondrent sous nos yeux. La croyance que nous étions en sécurité s'est envolée. Les murs se craquèlent, les voix se font rauques ou s'éteignent. De jolies âmes s'envolent trop vite. Le monde a changé. Totalement.


Ce qui me vient, ici, c'est l'assurance unique que nous avons un choix à faire. Un choix de cœur, un choix d'élan, un choix de vie. Tant que ce choix n'est pas fait, nous nous sentons brouillés, pas à notre place, pas conforme à ce qu'il y a dans notre cœur.


Cette période, qui se fait longue et qui s'installe, vient questionner notre réalité. Suis-je d'accord avec ce que le monde me propose? Suis-je à ma place dans mon travail, dans mon couple, dans mon pays? Suis-je capable de défendre mes idées ou non? De quel bois suis-je faite?


Ce que je vois et ressens, c'est que nous prenons conscience que nous vivions dans l'illusion. Ce qui signifie que nous vivions avec des œillères jusqu'ici et ne souhaitions pas voir ce qu'il y a juste derrière l'image, juste derrière l'information, juste derrière la "réalité". Nous changeons de perspective car la situation planétaire a changé les codes de notre réalité.


Sécurité et remise en question de la réalité


L'être humain veut être en sécurité avant tout. C'est un des piliers des besoins humains et il est certainement le plus fort de tous. Nous sommes des être conscients de notre mortalité. C'est cette conscience qui nous fait chercher la sécurité. La situation planétaire a fait sauter ce sentiment d'être en sécurité. Et cet effondrement a créé autre chose. Certaines personnes se sont éveillées à une autre réalité. Elles sont critiquées d'être égoïste et de ne pas penser au plus grand nombre. Elles sont considérées complotistes. D'autres personnes ont décidé de regarder la situation planétaire d'un point de vue pragmatique en se connectant à ce qui a toujours été fait avant, ce qui a fonctionné avant, à ce qu'ils savent et dont ils ont la preuve. Ces personnes sont critiqués de contribuer à une mascarade, d'être des moutons.


Alors qui vit dans l'illusion? Qui vit dans la réalité?


Les deux réalités existent. Car la réalité est une création de la pensée humaine, transformée en action physique et concrète. Mais je vous invite ici, à questionner votre réalité car vos pensées sont le fruit d'expériences et de savoirs parfois ancrés bien plus profondément que vous ne le croyez. Je fais référence ici à l'inconscient qui porte en lui les souvenirs individuels et collectifs de plusieurs générations (plusieurs vies dans certaines croyances). Tout cela a un impact immense sur vos décisions adultes.


Pensez-vous que vous avez accès à toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin pour vous faire une opinion plus précise de qui vous êtes et de ce qu'est le monde? Vous voyez-vous choisir de ne pas voir certaines choses par peur de voir trembler les murs solides qui vous rassurent?

Pensez-vous qu'un jour nous aurons un monde intégratif où, au lieu de nous diviser, nous serions capables de créer une médecine incroyable qui combinent toutes les médecines?

Pensez-vous être libre? Pensez-vous l'avoir été un jour?


La réalité est que la sécurité n'existe pas. Et c'est cette conscience qui va vous permettre de prendre les vraies bonnes décisions pour vivre votre plus belle vie. Car quand on accepte que la sécurité n'existe pas, nous sommes lâchés dans la nature et nous pouvons retrouver notre véritable essence naturelle, pas celle qui a été formaté.


Sortir de l'illusion


Ce n'est pas rejeter la réalité d'aujourd'hui, c'est considérer les réalités parallèles ou cachées c'est à dire ce qui se cache derrière les portes. Les autres possibilités qui existent même si on ne les voit pas ou que l'on ne veut pas les voir. Vous savez que dans les familles se passe souvent des choses terribles, des violences, des viols, des séquestrations. Mais la porte est close, personne ne voit derrière, donc il n'y a pas de preuves, donc il n'y a pas d'arrestations. Et cette folie reste bien serrée dans l'étau familial sans voir le jour. Pourtant, les voisins entendent les murmures, entendent les bruits, voient les visages bleutés.


Pouvez-vous remettre en question la réalité de ces familles sous prétexte que vous ne la voyez pas?


Nous savons que derrière les portes closes de nos gouvernements se cache une réalité faite uniquement de pouvoir et d'argent. Mais c'est plus confortable de fermer les yeux, plus confortable de se laisser diriger. Nous ne sommes pas libres parce que nous avons accepté de vivre dans des sociétés où notre pouvoir personnel est remis entre les mains d'autres personnes que nous. Parce que c'est plus facile que de devoir faire des choix seuls ou parce que c'est ce que nous avons toujours connu. La liberté ce n'est pas ça.

Dans quelle sphère de vie avez-vous choisi et accepté de vous laisser diriger? Dans quel domaine avez-vous dit oui sans vous en rendre compte?


Nous sommes d'accord avec le fait que des gens meurent de faim. Nous sommes d'accord avec le fait que nos enfants soient formés dans des écoles où le système les font se comparer sans cesse les uns aux autres. Nous sommes d'accord avec le fait que pour "réussir dans la vie", il faut des bouts de papiers qui attestent du nombre d'années d'apprentissage que nous avons eu et qui certifie que nous méritons de gagner de l'argent. Nous sommes d'accord avec le fait que les femmes soient toujours sous traitées et mal traitées, sous prétexte que c'est moins pire qu'avant. Nous sommes d'accord avec le fait que nos parents soient nos héros et nos bourreaux. Nous sommes d'accord avec le fait que la planète s'effondre sous le poids de notre consommation. Nous sommes d'accord avec le fait de torturer des animaux pour faire de bons plats.

Nous sommes d'accord avec le fait de croire ce que dit la télévision. Nous sommes d'accord avec le fait de ne plus penser par nous-même. Nous sommes d'accord avec le fait de végéter sur nos canapés plutôt que d'aller prendre l'air. Nous sommes d'accord avec le fait de ne rien changer. Et nous sommes responsables.


En cette fin d'année, je vous invite à questionner votre réalité. Celle que vous vivez aujourd'hui et celle que vous avez toujours connu. Peut-être qu'il y a des croyances sur vous et le monde qui ne sont plus à jour avec qui vous êtes aujourd'hui. Peut-être que vous avez changé. Peut-être que vous avez peur de le montrer ou de le dire. Peut-être que vous êtes prêts à vivre autre chose?


En questionnant vos habitudes et vos croyances, vous allez commencer à vous réaligner avec vos véritables désirs et ambitions.


Je vous invite à un petit exercice, vous vous souvenez du fameux discours de Martin Luther King "I Have A Dream?

Faites comme lui, écrivez votre rêve pour l'humanité.


Voici le mien;


Je rêve d'un monde où l'argent ne serait plus au centre de tout. Je rêve d'un monde où l'école serait juste un lieu d'apprentissage et non un lieu de formatage. Je rêve d'un monde où le féminin serait tout aussi important que le masculin. Un monde où les jeunes femmes savent ce qu'est leur corps et la puissance de leur féminité plutôt que de le voir comme un fardeau. Un monde où chacun pourrait avoir sa propre production alimentaire et nourrir sa famille avec joie et aisance. Un monde où on passerait notre temps à prendre du plaisir à vivre plutôt qu'à tenter de survivre. Je rêve d'un monde où la paix a plus de valeur que le pouvoir. Un monde où la nature redevient le centre de nos priorités. Un monde où la différence est source de créativité, ou les alliances entre humains sont positives et créatrices de solutions fantastiques pour la planète et l'humanité. Je rêve d'un monde sans hiérarchie et sans pauvreté.


Et oui, quelle utopie me direz-vous!

Je sais. Je l'ai entendu toute ma vie, c'est utopique de croire que c'est possible, c'est un rêve d'enfant, il faut grandir!


Pourtant…


"C'est dans les utopies d'aujourd'hui que sont les solutions de demain." Pierre Rabhi.

Sabrina Amidi

Coach du changement et de la transformation

www.sabrinaamidi.com






15 vues

Posts récents

Voir tout